Connexion

Veuillez vous connecter au site avec votre identifiant et mot de passe personnel

Don de moelle osseuse

 Évènement à venir : Journée de promotion et de recrutement de donneurs volontaires de moelle osseuse, 17 octobre 2016. 

Ce lundi 17 octobre, aura lieu la journée d’information et de recrutement de donneurs volontaires de moelle osseuse. Cet évènement, ouvert à tous les étudiants de l’université de Poitiers, se déroulera à la Faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers (6 rue de la Miléterie) de 10h à 23h avec en fin de journée tirage de la tombola, un buffet et une soirée pour les personnes s'inscrivant sur le fichier des donneurs.

 

 

Qu’est-ce que la moelle osseuse ?

La moelle osseuse est présente dans tous les os du corps et contient les cellules souches hématopoïétiques (CSH). Ces cellules ont la capacité de se différencier en cellules sanguines.

 

 

 

© Poitiers Student Donor Association

 

 

La moelle osseuse a un rôle vital pour le corps humain car elle permet la création :

  • Globules rouges, nécessaires au transport de l’oxygène.
  • Globules blancs, luttant contre les infections.
  • Plaquettes, nécessaires à la coagulation.

 

 

Quel est le besoin ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il est difficile de trouver un donneur compatible. En effet, la probabilité que deux individus soient compatibles est d’environ 1 chance sur un million (apparentés exclus).

C’est pourquoi, une importante mobilisation de la population est nécessaire, mobilisation qui doit se faire principalement par l’inscription sur la liste de donneur.

 

Chaque nouvelle inscription, c’est une chance de plus pour un malade d’être sauvé.

 

De nombreuses pathologies peuvent nécessiter un don de moelle osseuse mais dans la plupart des cas, ce sont des malades dont la moelle osseuse ne fonctionne plus ou quand celle-ci possède des cellules cancéreuses. Plus de la moitié des greffes ont lieu lorsque le patient est atteint d’une leucémie.

Parmi ces leucémies, celles nécessitant le plus d’allogreffes (se dit quand le donneur et le receveur sont 2 personnes différentes) est la leucémie myéloblastique (LAM). L’incidence de cette maladie est d’environ 1 enfant de moins 15 ans sur 100000.

De nombreuses autres maladies nécessitent une greffe de don de moelle osseuse comme l’aplasie médullaire, la drépanocytose ou encore l’anémie de Falcon.

 

 

Pourquoi existe-t-il un registre de donneurs volontaires ?

Comme dit précédemment, il est très difficile de trouver deux personnes compatibles, et ce, notamment à cause de la variété du système HLA (groupe tissulaire). Grâce à ce registre, toutes les personnes qui vont s’inscrire seront enregistrées avec toutes les informations nécessaires (âge, poids, groupe HLA… etc). Cela permettra par la suite de retrouver beaucoup plus facilement un groupe tissulaire en particulier.

 

 

Qui peut donner ?

Il y a trois principaux critères pour pouvoir s’inscrire sur le registre :

  • Avoir entre 18 et 51 ans.
  • Être en parfaite santé.
  • Accepter un entretien avec un médecin et une prise de sang.

 

Il est quand même important de souligner que certaines contre-indications existent :

  • Traitement chroniques ou affections chroniques
  • Surpoids
  • Certains antécédents médicaux (phlébites, embolie…)
  • Problèmes dorsolombaires

Lors de l’entretien avec le médecin lors de l’inscription, la totalité des contre-indications sera abordée.

 

 

Système HLA, explications

Le système HLA (Human Leucocyte Antigen ou en français antigène d’histocompatibilité humaine) va représenter la carte d’identité tissulaire de l’individu. Ce système présent à la surface cellulaire est très complexe car il existe de nombreux groupes appartenant eux-mêmes à plusieurs catégories. Tout cela rend donc difficile la compatibilité entre deux individus.

Un typage HLA est effectué lorsque l’on veut savoir si deux individus sont compatibles et va permettre de révéler, dans la plupart des cas si la moelle osseuse d’un individu va être accepté par l’organisme d’un individu dans le besoin. La probabilité pour qu’un individu soit compatible avec un autre pris au hasard est 1 chance sur 1 million contre 1 chance sur 4 si les individus sont apparentés (frère ou soeur).

Ce typage est effectué à partir d’un échantillon de sang ou de salive du donneur.

 

 

Les différents modes de prélèvements

 

 

 

 

Le parcours du donneur

Tout d’abord, il est important de bien s’informer sur le don et ainsi connaître l’engagement que cela implique. Pour cela, l’agence de la biomédecine donne de nombreuses informations avec la possibilité de se pré-inscrire :

http://www.dondemoelleosseuse.fr

Il existe également des journées dédiées au don de moelle osseuse en France et plus particulièrement sur Poitiers. Ces journées sont une opportunité pour s’informer et s’inscrire.

Une fois l’étape de prise d’information faite, une rencontre avec un médecin est effectuée. Dans la plupart des cas, ce sont les médecins de l’établissement français du sang qui s’en chargent. Le médecin questionnera le donneur afin de déceler des possibles contre-indications pour le don. Le typage HLA sera effectué une fois l’entretien avec le médecin terminé et le consentement libre et éclairé du donneur obtenu. Le donneur sera ensuite inscrit sur le registre national de l’agence de la biomédecine. L’inscription s’effectue seulement si aucune contre-indication n’est trouvée et si le consentement éclairé est obtenu.

Une fois inscrit sur le registre, le donneur reste inscrit jusqu’à l’âge de 60 ans. Suite à cette inscription, le donneur recevra sa carte de donneur de moelle osseuse et celui-ci peut être contacté pour donner sa moelle osseuse.

Il est important d’informer tout changement d’adresse afin d’être facilement joignable. Il est possible à tout moment de renoncer à son engagement et sans justification.

Comme vous le savez maintenant, être compatible avec un malade est rare et cela peut arriver 1 mois, 1 ans, 10 ans ou ne jamais arriver, une fois le donneur inscrit sur le registre.

Si cela arrive, quelles sont les différentes étapes de ce parcours ?

  • Si un donneur est compatible avec un malade, celui-ci sera contacté par le centre donneur. Une période de 1 à 3 mois est mise à disposition afin d’effectuer le prélèvement selon les convenances du donneur.
  • Une consultation médicale pré-don ainsi que des examens seront nécessaires afin de déceler des possibles contre-indications. Il sera alors effectué :
    • un examen clinique et pré-clinique.
    • un examen sanguin (permettant d’avoir plus de précisions sur la compatibilité HLA entre le donneur et le malade).
  • Le dépôt de consentement au tribunal de grande instance (TGI) est effectué pour s’assurer que le donneur est correctement informé de la procédure.
  • Le donneur pourra alors se rendre à l’établissement français du sang (EFS) ou à l'hôpital pour passer les formalités administratives habituelles nécessaires à toute admission.
  • Le prélèvement pourra alors être effectué soit par aphérèse, soit par ponction dans les os postérieurs du bassin.
  • Une fois le don effectué, les cellules de la moelle osseuse se reforment rapidement. Des symptômes s'apparentant à un état grippal peuvent être observés. Les cellules prélevées seront transportées le plus rapidement possible (entre 12 et 36 heures après prélèvement) au malade.

 

 

Suivi post-don

Une fois le don effectué, le donneur doit remplir un questionnaire donné par le centre donneur. Ce questionnaire est à remplir le jour du don, le mois qui suit puis un an plus tard. Si nécessaire, un arrêt de travail et/ou une prescription peuvent être envisagés.

Le centre donneur appellera une fois par an pour avoir des nouvelles du donneur mais aussi pour mettre à jour ses coordonnées. Il pourra être question de redonner une deuxième fois sa moelle osseuse mais seulement au même patient si celui-ci en a la nécessité.